Première TMA - Module Cloison amovibles

- Descriptif :

info document -  voir en grand cette image

La cloison amovible est un moyen rapide et simple de restructurer un intérieur. Qu’il s’agisse de créer une pièce, de séparer un espace ou d’abriter du regard.
Elle se monte et se démonte facilement, et ne nécessite aucun perçage.

La classe de première Technicien Menuisier Agenceur aura cette année la charge de réaliser une série de cloisons amovibles modulaires.

Les cloisons seront composées de différents cadres menuisés, tous de la même dimension mais de conception différente, pris en rainure et vissés entre 2 montants.

Les clients pourront composer eux même leur cloison, en choisissant leurs cadres, et leur hauteur de montants :

  • 4 cadres pour une séparation haute type cloison.
  • 2 cadres pour une séparation basse type claustra.
Exemple cloison
Exemple cloison
Exemple de cloison basse -  voir en grand cette image
Exemple de cloison basse
Exemple de cloison haute -  voir en grand cette image
Exemple de cloison haute

Cadre ajouré :

L’ouvrage réalisé en Hêtre massif est composé :

  • D’un bâti formé de montants et traverses d’épaisseur 24 mm
    s’assemblant par tenons et mortaises de 8 mm de largeur.
  • D’un remplissage formé de lames ajourées d’épaisseur 15 mm
    assemblées aux montants par tenons et mortaises.

L’ouvrage recevra une "finition vernis" et sera fini en conséquence.

Cadre lambris :

L’ouvrage réalisé en Hêtre massif est composé :

  • D’un bâti formé de montants et traverses d’épaisseur 24 mm
    s’assemblant par tenons et mortaises de 8 mm de largeur.
  • D’un remplissage formé de lames verticales, d’épaisseur 24 mm,
    s’assemblant entre-elles et aux montants du bâti par fausses languettes
    dans des rainures de 8x10 mm. L’assemblage avec les traverses se fait
    par rainure et languette.

L’ouvrage recevra une "finition vernis" et sera fini en conséquence.

Cadre persienne droite

L’ouvrage réalisé en Hêtre massif est composé :

  • D’un bâti formé de montants et traverses d’épaisseur 24 mm
    s’assemblant par tenons et mortaises de 8 mm de largeur.
  • De lames horizontales disposées à écartement régulier. Ces
    lames, entaillées sur une profondeur de 5 mm, s’assemblent de 5 mm
    dans les chants intérieurs des montants.

L’ouvrage recevra une "finition vernis" et sera fini en conséquence.

Cadre à moulure grand cadre :

L’ouvrage réalisé en Hêtre massif est composé :

  • D’un bâti formé de montants et traverses d’épaisseur 24 mm
    s’assemblant par tenons et mortaises de 8 mm de largeur.
  • D’un panneau grand cadre s’assemblant aux montants et traverses par rainures de 8 mm.

L’ouvrage recevra une "finition vernis" et sera fini en conséquence.

Cadre persienne à l’Américaine :

L’ouvrage réalisé en Hêtre massif est composé :

  • D’un bâti formé de montants et traverses d’épaisseur 24 mm
    s’assemblant par tenons et mortaises de 8 mm de largeur.
  • De lames horizontales minces d"épaisseur 8 mm, disposées
    à écartement régulier et se recouvrant mutuellement de 7 mm.
    Ces lames orientées à 30° s’assemblent de 6 mm dans les
    chants intérieurs des montants.
  • Les profils des traverses (feuillures et congés) épousent
    au mieux les lames persiennes.

L’ouvrage recevra une "finition vernis" et sera fini en conséquence.

Cadre persienne à la Française :

L’ouvrage réalisé en Hêtre massif est composé :

  • D’un bâti formé de montants et traverses d’épaisseur 24 mm
    s’assemblant par tenons et mortaises de 8 mm de largeur.
  • De lames horizontales minces d’épaisseur 13 mm, disposées à écartement régulier
    et se recouvrant mutuellement de 5 mm. Ces lames orientées à 40° s’assemblent de 8 mm
    dans les chants intérieurs des montants.

L’ouvrage recevra une "finition vernis" et sera fini en conséquence.

Cadre rainuré :

L’ouvrage réalisé en Hêtre massif est composé :

  • D’un bâti formé de montants et traverses d’épaisseur 24 mm
    s’assemblant par tenons et mortaises de 8 mm de largeur.
  • D’un panneau s’assemblant aux montants et traverses par rainures de 8 mm.

L’ouvrage recevra une "finition vernis" et sera fini en conséquence.


Le remplissage des « cadres rainures » pourra se faire avec plusieurs types de panneaux ; des panneaux de médium peints ; des panneaux de medium gravés ou défoncés au centre d’usinage ; des panneaux de mélaminés de couleurs.

(voir portfolio ci-dessous)

Première TMA - Module Portillons

FABRICATION DE 3 TYPES DE PORTILLONS DIFFÉRENTS EN METTANT EN AVANT LES SPÉCIFICATIONS DES MENUISERIES EXTÉRIEURES ( MATÉRIAUX, LIAISONS, FORMES, ….)

Modèle n°1

L’ouvrage à réaliser de type classique en châtaignier massif est destiné à clore une propriété privé :

L’ouvrage est composé :

* De montants et traverses assemblés par tenons et mortaises.

* De barreaux verticaux assemblés par tenons et mortaise à la traverse intermédiaire et maintenus en par rainure en partie haute à la traverse supérieure cintrée.

* De lames verticales s’assemblant entre-elles et aux montants du bâti par fausses languettes et rainures. Afin d’éviter la stagnation de l’eau en fond de rainure les lames sont assemblés par tenons et rainure à la traverse intermédiaire et rainure languette à la traverse basse.

L’ouvrage est livré en qualité « finition lasurée »

Portillon 1 -  voir en grand cette image
Portillon 1

Modèle n°2

L’ouvrage à réaliser de type classique en châtaignier massif est destiné à clore une propriété privé :

L’ouvrage est composé :

* De montants, traverses et barreaux inclinés assemblés par tenons et mortaises.

* De lames verticales s’assemblant entre-elles et aux montants et traverses par tenons, fausses languettes et rainures.

L’ouvrage est livré en qualité « finition lasurée »

Portillon 2 -  voir en grand cette image
Portillon 2

Modèle n°3

L’ouvrage à réaliser, de type classique à claire-voie en châtaignier massif est destiné à clore une propriété privé.
L’ouvrage est composé :

* De montants et traverses assembles par tenons et mortaises.

* D’une écharpe assemblée au montant droit et aux traverses inférieure et intermédiaire par faux tenons (pigeons).
Cette écharpe permet d’assurer une triangulation afin de garantir l’indéformabilité de l’ensemble.
La traverse supérieure est cintrée « intrados » et l’écharpe est cintrée « extrados ».

* De barreaux verticaux courts et longs posés alternativement. Ces barreaux arrondis à leur extrémité supérieure et chanfreinés sur leurs arêtes extérieures, sont fixés par vissage « bouchonné » sur les traverses.

L’ouvrage est livré en qualité “finition lasurée”.

Portillon 3 -  voir en grand cette image
Portillon 3

Première TMA - Module volet

Fabrication de 5 types de volets différents en mettant en avant les spécificités des menuiseries extérieures (matériaux, liaisons, formes,…)

Volet persienne à l’Américaine :

Les persiennes sont des volets dont les panneaux sont remplacés par des lames minces. Elles sont d’un usage courant
dans les régions chaudes ou les lames inclinées font obstacle aux rayons du soleil et à la pluie, tout en laissant passer l’air.
Elles permettent de regarder à l’extérieur sans que l’inverse soit possible.

Les persiennes avec les lames sur toute la hauteur, se placent généralement aux étages, alors que le volet-persienne dont la
partie inférieure est constitué d’un panneau plein est utilisé pour clore les fenêtres de rez-de-chaussée.

L’ouvrage en pin des Landes massif est composé :

  • D’un bâti formé de montants et traverses de 75×30 mm, s’assemblant par tenons et mortaises de 10 mm de largeur, et
    d’une traverse intermédiaire de 85×30 mm.
  • De lames horizontales minces d’épaisseur 10 mm, disposées à écartement régulier et se recouvrant mutuellement de
    5 mm. Ces lames orientées à 30° s’assemblent de 6 mm dans les chants intérieurs des montants. Les lames sont
    Inclinées vers l’extérieur quand les volets sont fermés (occultation, ruissellement des eaux de pluie….)
  • Les profils des traverses (feuillures et congés) épousent au mieux les lames persiennes.
info document -  voir en grand cette image

Volet persienne à la Française

Les persiennes sont des volets dont les panneaux sont remplacés par des lames minces. Elles sont d’un usage courant
dans les régions chaudes ou les lames inclinées font obstacle aux rayons du soleil et à la pluie, tout en laissant passer l’air.
Elles permettent de regarder à l’extérieur sans que l’inverse soit possible.

Les persiennes avec les lames sur toute la hauteur, se placent généralement aux étages, alors que le volet-persienne dont la
partie inférieure est constitué d’un panneau plein est utilisé pour clore les fenêtres de rez-de-chaussée.

L’ouvrage en pin des Landes massif est composé :

  • D’un bâti formé de montants et traverses de 75×30 mm, s’assemblant par tenons et mortaises de 10 mm de largeur.
  • De lames horizontales minces d’épaisseur 12 mm, disposées à écartement régulier et se recouvrant mutuellement de
    5 mm. Ces lames orientées à 40° s’assemblent de 8 mm dans les chants intérieurs des montants. Les lames sont
    Inclinées vers l’extérieur quand les volets sont fermés (occultation, ruissellement des eaux de pluie….)
  • De lames verticales, d’épaisseur 24 mm, s’assemblant entre-elles et aux montants du bâti, par fausses languettes dans
    des rainures de 8×10 mm. L’assemblage avec la traverse inférieure se fait également par rainure et languette, mais pour
    éviter la stagnation de l’eau en fond de rainure, c’est la traverse inférieure qui reçoit la languette, et les lames verticales
    la rainure.
info document -  voir en grand cette image

Volet barre écharpe

Le volet barre écharpe est composé de lames verticales assemblées entre elles par liaisons rainure et languette.
L’ensemble des lames est maintenu à l’aide de barres, généralement du même matériau que les volets, de la largeur
du volet, posées côté intérieur. L’ensemble est renforcé par une écharpe qui forme un « Z » avec les barres.

L’ouvrage en pin des Landes massif est composé :

  • De lames verticales d’épaisseur 30 mm s’assemblant entre elles par languettes dans des rainures de 10×12 mm.
    Les arêtes seront « cassées » par des chanfreins de 2 mm à 45°.
  • Les barres de section 80×30 mm et l’écharpe de section 80×25 mm recevront des pentes de 22,5° afin de
    faciliter l’écoulement de l’eau.
info document -  voir en grand cette image

Volet à la Dauphinoise

Le volet à la Dauphinoise est composé de lames verticales assemblées entre elles par liaisons rainure et languette.
L’ensemble des lames est fixé sur un cadre menuisé.

L’ouvrage en pin des Landes massif est composé :

  • De lames verticales d’épaisseur 22 mm s’assemblant entre elles par languettes dans des rainures de 8×12 mm.
    Les arêtes seront « cassées » par des chanfreins de 2 mm à 45°.
  • D’un bâti formé de montants et traverses de 75×30 mm s’assemblant par tenons et mortaises de 10 mm de
    largeur. Ici, les montants recevront les tenons, et les traverses hautes et basses les mortaises (on parle de traverse à chapeau) ceci afin d’éviter les infiltrations d’eau en bois de bout.
    Les traverses seront cintrées.
    Assemblage :
  • Clouer au moyen de pointes têtes homme, les lames sur le bâti menuisé, à raison de 2 pointes par
    lames en veillant à avoir un jeu régulier entre chaque lame.
  • Chasser les pointes et reboucher.

L’ouvrage recevra une finition de type lasure, et sera fini en conséquence.

info document -  voir en grand cette image

Volet à lame sur bati

Le volet à lames sur bâti est composé de lames verticales assemblées entre elles par liaisons rainure et languette, fixées
sur un cadre menuisé.

L’ouvrage en pin des Landes massif est composé :

  • De lames verticales d’épaisseur 22 mm s’assemblant entre elles par languettes dans des rainures de 8×12 mm.
    Les arêtes seront « cassées » par des chanfreins de 2 mm à 45°.
  • D’un bâti formé de montants et traverses de 75×30 mm s’assemblant par tenons et mortaises de 10 mm de
    Largeur, renforcé de 2 écharpes assemblées par « domino ».
    Assemblage :
  • Clouer au moyen de pointes têtes homme, les lames sur le bâti menuisé, à raison de 2 pointes par
    lames en veillant à avoir un jeu régulier entre chaque lame.
  • Chasser les pointes et reboucher.

L’ouvrage recevra une finition de type lasure, et sera fini en conséquence.

info document -  voir en grand cette image

Pose des volets

P2220140 -  voir en grand cette image
P2220140

Première TMA - Réalisation d’un lambris d’appui

Lambris
Lambris

Première TMA – Réalisation d’un lambris d’appui

Le lambris d’appui est un ouvrage constitué d’un bâti (cadre) en bois recevant un panneau bois ou dérivé du bois (panneau mélaminé blanc dans notre cas).
Il est placé sur les murs intérieurs d’une habitation et s’arrête à hauteur d’appui.
Il a généralement un rôle décoratif, il peut également être utilisé pour habiller un mur abimé par l’humidité.
Chaque élève avait la responsabilité de la fabrication de 2 pans de lambris ainsi que de la pose :

  • Un lambris petit cadre (le bâti est mouluré)
  • Un lambris grand cadre (le cadre fait saillie sur le bâti)

Quelques étapes de fabrication :

Tronçonneuse
Tronçonneuse

Tronçonnage des plateaux de bois massifs sur la scie circulaire à tronçonner aux longueurs utiles pour l’ouvrage.

Déligneuse
Déligneuse

Délignage des plateaux. Une fois les plateaux coupés de longueur, il faut les couper aux largeurs désirées. La machine utilisée est une scie circulaire à déligner.

On dit, après ces deux premières opérations que l’on a effectué « le débit des bois ».

Degauchisseuse
Degauchisseuse

L’opération suivante est l’opération de dégauchissage. Elle consiste à usiner deux côtés de la pièce (perpendiculaire entre eux) qui serviront de référence pour les opérations suivantes.

Raboteuse
Raboteuse

Les opérations de rabotage nous permettrons d’obtenir une pièce de largeur et épaisseur finies, dont les quatre côtés seront perpendiculaires.

Tracés
Tracés

Tracés des assemblages. Le tracé s’effectue sur l’établi, avec un mètre, une équerre, un crayon gris à pointe fine et une craie grasse.

Mortaisage
Mortaisage

Usinage des assemblage. Ici, usinage des mortaises (partie femelle de l’assemblage tenon / mortaise) à l’aide d’une mortaiseuse à bédane.

Pose de l’ouvrage

Une fois tout les éléments composant le lambris usinés et assemblés, on passe à la pose de l’ouvrage sur chantier ou dans notre cas en cabine de pose.

Decoupe plinthe -  voir en grand cette image
Decoupe plinthe

Mise à longueur des profils de finitions avec une machine de chantier (plinthes, cimaises, angles rentrants ou sortant).

Pose -  voir en grand cette image
Pose

Mise en place du lambris et des profils de finition.

Finition -  voir en grand cette image
Finition

Finition de l’ensemble.

Seconde TMA - 1er trimestre

Les premières réalisations en seconde Technicien Menuisier Agenceur permettent aux élèves de découvrir le « matériau bois », la lecture de plans, le tracé, les premières liaisons d’assemblage, le travail manuel (entaillage au ciseau à bois) et l’utilisation des différentes machines d’atelier.

Dessous de plat

info document -  voir en grand cette image

Plateau déjeuner

info document -  voir en grand cette image

Étagère sur console

info document -  voir en grand cette image

Seconde TMA - 2e trimestre

Lors du second trimestre, les élèves de seconde Technicien Menuisier Agenceur travaillerons sur le même thème que les seconde Technicien Constructeur Bois : un salon de jardin, mais avec des ouvrages complétements différents, que ce soit en terme de formes, de liaisons, ou de matériaux, ceci afin de mettre en évidence les spécificités des deux métiers.

info document -  voir en grand cette image

Seconde TMA - Réalisation d’un bureau d’étudiant

Réalisation d’un bureau d’étudiant

Bureau d étudiant
Bureau d étudiant

Le bureau sera composé de deux tréteaux d’architecte en hêtre massif réglable en hauteur et en inclinaison, et d’un plateau en mélaminé de couleur.

Fabrication des tréteaux

Perspective 2 -  voir en grand cette image
Perspective 2

La première étape consiste à dessiner une épure(dessin à l’échelle 1) du tréteau afin de pouvoir y relever des dimensions particulières (angles, longueur) qui nous serviront à régler les machines.

Tracé de l épure -  voir en grand cette image
Tracé de l épure

Après avoir effectué le débit et le corroyage des pièces, on passe au tracé des pièces, pour représenter tous les usinages.

Tracé des pièces -  voir en grand cette image
Tracé des pièces

Coupe des pieds sur la scie à format à l’aide d’un montage d’usinage.

Coupe des pieds -  voir en grand cette image
Coupe des pieds

Profilage des coulisseaux sur la raboteuse à l’aide d’un montage d’usinage.

Profilage des coulisseaux 2 -  voir en grand cette image
Profilage des coulisseaux 2
Profilage des coulisseaux 3 -  voir en grand cette image
Profilage des coulisseaux 3

Collage des coulisseaux (composés de 2 pièces)

Collage des coulisseaux -  voir en grand cette image
Collage des coulisseaux

Préparation des râteliers : mise à longueur des lattes, répartition de l’écart entre chaque latte, ponçage de l’ensemble,…

Préparation du ratelier -  voir en grand cette image
Préparation du ratelier

Perçage des « montants supports » pour le réglage en hauteur et en inclinaison.

P3200954 -  voir en grand cette image
P3200954

Assemblage du tréteau.

P3200955 -  voir en grand cette image
P3200955

Agencement d’un espace bureau avec les réalisations des secondes pour la porte ouverte.

P4030001 -  voir en grand cette image
P4030001

Seconde TMA - Réalisation d’un organisateur de bureau

Organisateur 3 -  voir en grand cette image
Organisateur 3

Le premier travail à l’atelier consiste à réaliser un organisateur de bureau modulable en Hêtre massif.

Les élèves vont dans un premier temps réaliser un organisateur à l’aide d’outils manuels (ciseaux à bois, perceuse à colonne, scie à dos,…).

Ils réaliseront ensuite le même organisateur à l’aide du centre d’usinage.

Seconde TMA - Réalisation d’un trieur de bureau

L’ouvrage réalisé en cette fin de trimestre par les élèves de seconde Technicien Menuisier Agenceur est une synthèse de ce qui a été vu depuis le début de l’année au niveau de la découverte du « matériau bois », de la lecture de plan, du tracé, des premières liaisons d’assemblage, du travail manuel (entaillage au ciseau à bois) et de l’utilisation des différentes machines d’atelier.

Trieur -  voir en grand cette image
Trieur

L’ouvrage réalisé en hêtre massif a été décomposé en plusieurs sous-ensembles :

SE1 : Le caisson

SE1
SE1

Les différentes pièces obtenues par collages sont assemblées entre elles par vissage + collage.
Les têtes de vis, noyées dans la matière, sont cachées à l’aide de bouchons.

SE2 : Le rangement amovible

SE2
SE2

Composé de 4 côtés en hêtre massif assemblés entre eux par feuillure ; d’un fond en contre plaqué pris en feuillure et d’un dessus en mélaminé qui repose sur 4 tasseaux.

SE3 et SE4 : Les tiroirs

SE3
SE3
SE4
SE4

Composé de 4 côtés en hêtre massif assemblés entre eux par feuillure et d’un fond en contre plaqué pris en rainure.

Seconde TMA - Réalisation d’une armoire de rangement

Fabrication d’un meuble haut de salle de bain.

Armoire de rangement -  voir en grand cette image
Armoire de rangement

Le caisson est réalisé en panneau de mélaminé blanc de 19 mm.
La porte persiennée est réalisée en hêtre massif.

- 1re étape

Réalisation d’une demi-porte à l’aide de l’outillage manuel ( ciseaux à bois, scie à dos,…)

- 2e étape

Réalisation de la porte à l’aide des machines d’atelier.

- 3e étape

Réalisation du caisson en mélaminé blanc, assemblé à l’aide de tourillons.

- 4e étape

Ferrage de la porte sur le caisson, mise en place des différentes quincailleries (charnières, accroches meubles hauts, taquets d’étagères).

Terminale TMA - Agencement d’une salle informatique

Un groupe d’élèves de terminale Technicien Menuisier Agenceur a cette année, la charge de réaliser une série de meubles informatiques pour réagencer une des salles informatiques du lycée.

Le but étant de passer d’une configuration ou les ordinateurs sont le long des murs, à une configuration centrale, avec des îlots de 2 ou 3 postes.

Bureau central -  voir en grand cette image
Bureau central

Les meubles sont composés de panneaux mélaminés blanc et gris. Le plateau sera stratifié couleur gris « basalte ».
L’assemblage se fera par tourillons. Deux renforts en bois massif laqué blanc permettrons de solidariser les côtés au dos.

info document -  voir en grand cette image

Terminale TMA - Chantier salle de musculation

La classe de terminale Technicien Menuisier Agenceur est intervenue suite à un dégât des eaux dans une des salles de musculation du lycée.

Le travail à effectuer consistait à :

  • Reprendre une partie basse de mur de doublage en plaque de plâtre.
  • Habiller un poteau béton au centre de la pièce
  • Poser un parquet flottant
20140527 171152 -  voir en grand cette image
20140527 171152

Terminale TMA - Réalisation d’un escalier

Un groupe d’élèves de terminale Technicien Menuisier Agenceur a, cette année, la charge de réaliser un escalier à limon central.

escalier limon central  -  voir en grand cette image
escalier limon central

La première partie du travail consistera à réaliser une maquette de l’escalier à l’échelle 1:2.

Le limon central est posé, et prêt à recevoir les marches.

info document -  voir en grand cette image

Un soin particulier est apporté à la pose des marches et du palier.

info document -  voir en grand cette image

La maquette est finie.

info document -  voir en grand cette image

Le véritable escalier sera réalisé en hévéa massif.

Tom et Anthony préparent les éléments du limon en hévéa.

Délignage du limon -  voir en grand cette image
Délignage du limon

Tom et Anthony préparent leur collage d’épaisseur pour le limon.

Collage du limon -  voir en grand cette image
Collage du limon

Tom et Tanguy préparent les éléments supports de marches du limon.

Montage d'usinage
Montage d’usinage
Calibrage triangulaire à la scie à format
Calibrage triangulaire à la scie à format

Terminale TMA - Réalisation d’un rangement modulaire

Un groupe d’élève de terminale Technicien Menuisier Agenceur a cette année la charge de réaliser différentes colonnes de rangement modulaire (type dressing).

Rangement modulaire
Rangement modulaire

Quelques étapes de fabrications

Réalisation des débits de pièces sur le centre d’usinage :

Quentin aux commandes -  voir en grand cette image
Quentin aux commandes
Les éléments classés et étiquettés -  voir en grand cette image
Les éléments classés et étiquettés

Le centre d’usinage est une machine à commande numérique pilotée par un ordinateur.
Une fois les programmes effectués sur l’ordinateur, la machine s’occupe des différents usinages : comme la mise aux dimensions des pièces, les usinages permettant l’assemblage du meuble ou la mise en place des quincailleries (coulisses de tiroirs, taquets pour étagères).

Plaquage des chants

La plaqueuse de chants -  voir en grand cette image
La plaqueuse de chants

Affleurage des chants :

Après le plaquage des chants, les éléments sont préparés pour le montage.

Préparation des pièces pour le montage -  voir en grand cette image
Préparation des pièces pour le montage

Assemblage du premier caisson

Vincent et Alan assemblent le premier caisson -  voir en grand cette image
Vincent et Alan assemblent le premier caisson

Montage des tiroirs

Le montage comprend l’assemblage des différents éléments du tiroir entre eux, la fixation des coulisses, la répartition du jeu entre chaque tiroir sur la colonne, afin d’avoir un ensemble harmonieux.

Mise en place des tiroirs -  voir en grand cette image
Mise en place des tiroirs

Mise en place des colonnes dans le « showroom »

Cela commence à avoir fière allure….

Image1
Image1

Présentation du dressing et de la banque d’accueil pour les portes ouvertes :

P2220139 -  voir en grand cette image
P2220139

Terminale TMA - Réalisation d’une banque d’accueil

Deux groupes d’élèves de terminale Technicien Menuisier Agenceur ont cette année la charge de réaliser une banque d’accueil (mobilier utilisé par les entreprises pour accueil les clients dans un hall d’entrée) cintrée.

Cette banque est réalisée à l’aide de contre plaqué cintrable fixé sur une base en panneau mélaminé.

Banque d'accueil
Banque d’accueil

Quelques étapes de la réalisation :

La façade cintrée va nécessiter de nombreuses opérations.

Assemblage des différents éléments constituants la façade

info document -  voir en grand cette image

Encollage et pose du stratifié

Encollage -  voir en grand cette image
Encollage

Affleurage du stratifié

Affleurage -  voir en grand cette image
Affleurage

Collage des chants

Vincent colle les chants -  voir en grand cette image
Vincent colle les chants

Fixation de la façade

info document -  voir en grand cette image

Mise en place du dos

Youenn pose le dos -  voir en grand cette image
Youenn pose le dos

Fixation des étagères

Vincent et Youenn posent les étagères -  voir en grand cette image
Vincent et Youenn posent les étagères

Vincent et Youenn forment une bonne équipe, le projet avance bien.

20140117 133024 -  voir en grand cette image
20140117 133024

Présentation de la banque d’accueil et du dressing pour la porte ouverte :

P2220139 -  voir en grand cette image
P2220139